Lutter contre la délinquance en s’inspirant du modèle islandais

0

CONTEXTE

L’Islande était considéré comme l’un des pays d’Europe où était recensé le plus fort taux d’addiction des jeunes dans les années 90.

Pour enrayer ce fléau, le pays a fait appel au professeur américain Harvey Milkman qui propose un programme appelé « Youth in Europe » agissant sur deux axes : 

  • le rôle des parents. Fortement sensibilisés au besoin de passer du temps avec leurs enfants, une loi a rendu obligatoire leur participation aux activités des associations de parents d’élèves dans les établissements scolaires 
  • La production d’endorphine des jeunes. L’environnement sportif et culturel des jeunes a été rendu attrayant par le financement public qui a considérablement augmenté pour faciliter les pratiques sportives et culturelles des jeunes de 10 à 20 ans. Un gros travail a été réalisé avec les éducateurs sportifs et culturels pour favoriser la confiance en soi des jeunes et le plaisir à la pratique de l’activité 

Résultat : entre 1998 et 2005, la consommation de substances psycho actives a chuté de 50 % chez les 15-16 ans. L’âge des premières consommations a reculé sensiblement. Le nombre de jeunes ayant déclaré passer du temps quotidiennement en famille a doublé, tout comme le nombre de jeunes pratiquant une activité au moins 4 fois par semaine. 

L’Islande est aujourd’hui un modèle en Europe. 

En 2017, 35 villes mènent l’expérience dans 17 pays, avec des résultats positifs prouvés scientifiquement. 


TEXTES EN VIGUEUR

La loi a rendu obligatoire la participation des parents aux activités des associations de parents d’élèves dans les établissements scolaires 

NOTRE PROPOSITION

La liste « l’Avenir en confiance » souhaite proposer la mise en œuvre du programme « Youth in Europe », émanant de l’expérience Islandaise dans le but de faire reculer les addictions des jeunes de façon drastique et de manière durable. 


RESSOURCES DOCUMENTAIRES


SONDAGE

Vous ne pouvez pas voter parce que vous êtes un invité, connectez vous ou inscrivez vous.

Êtes-vous favorable à cette mesure ?

Partagez vos arguments

Votre adresse email ne sera pas publiée.