Importation de yaourts

5

CONTEXTE

Le gouvernement de Philippe Germain a fait le choix d’interdire l’importation de yaourts et de fromages blancs alors que le seul producteur local disposait déjà de 90% des parts du marché. Quelques semaines après cette décision, le producteur a annoncé sa volonté d’augmenter ses prix de 15%.

LIEN UTILE :

Rapport de l’autorité de la concurrence qui s’est prononcée contre l’interdiction d’importation des yaourts.

https://autorite-concurrence.nc/sites/default/files/avis-fichiers/2018-a-09_avis-5protectionsdemarche.pdf

PROPOSITION :

Notre proposition de texte vise à permettre aux consommateurs de retrouver du choix via une ré-autorisation du droit à l’importation de yaourts.

Vous ne pouvez pas voter parce que vous êtes un invité, connectez vous ou inscrivez vous.

FICHE IDE IMPORTATION DE YAOURTS

  • C’est pas normal cette pratique de bloquer le marcher des yaourts en Calédonie !!! et en plus d’avoir 100% du marcher ce producteur décide d’augmenter les prix de 15% mais on va où ??? si tous les secteurs décidaient de faire la même chose = pas de choix + payer plus chère UNE HONTE

    Répondre
  • Il est clair que ce SEUL producteur du marché est bien trop gourmand ! Faire quelque chose : ouvrir l’importation sinon on finira par aller un weekend faire une cure de yaourts en Australie hihihihihi

    Répondre
  • Lorsque l’on est un leader sur ce marché. C’est à ce dernier qu’appartient de « lead » le marché, d’éduquer le consommateur pour que la consommation de yaourt par habitant augmente. Ainsi, le marché se développera. Certes, celui-ci ne doublera pas du jour au lendemain. Mais je pense que la voie c’est de mesurer la consommation de yaourt par habitant et de faire en sorte que cet indicateur augmente doucement mais sûrement car demins nous ne serons pas 600 000 habitants. Les institutions peuvent aussi jouer un rôle à travers l’ASSNC. Bloquer les importations n’est pas une solution. Il vaut mieux laisser le choix au consommateur quitte à avoir une taxe qui « surprotège » la production locale. Aujourd’hui, avec la mal-bouffe qui prévaut, le nombre de personnes diabétiques, en surpoids etc…le produit laitier a un rôle prépondérant à jouer. Produit laitier = calcium = arme pour lutter contre l’ostéoporose également. Donc, plein de pistes à explorer avec les producteurs locaux et les institutions pour contourner des mesures extrêmes et totalitaires.

    Répondre
  • Pourquoi ne parler que des produits alimentaires.
    Toutes formes de monopole tel qu’il soit et aussi bien dangereux pour le pouvoir d’achat que pour la crédibilité du pays vis à vis de l’extérieur.
    Qui pourrait croire que les STOP à l’importation soit un facteur de développement économique? Il faut vraiment être naïf ou n’avoir aucune connaissance du tissu économique.
    Nous avons la chance d’avoir une autorité de la concurrence digne de ce nom, alors utilisons là à ça juste valeur.

    Répondre
Partagez vos arguments

Votre adresse email ne sera pas publiée.